Le marketing local

Le marketing local

Le marketing.  Certains préfèrent dire ‘la commercialisation’ et plusieurs optent pour le terme ‘publicité’. Peu importe, le terme est si large et pave la voie à tellement d’options qu’il est souvent compliqué de savoir par où commencer.  Dans ce billet, j’ai décidé de mettre de l’ordre dans mes idées sur le marketing local dans le but de vous en dresser l’ABC.

Quand nous parlons de marketing local, nous parlons d’actions concrètes promouvant vos activités commerciales dans le voisinage immédiat de votre commerce. Au contraire des publicités nationales qui tendent à couvrir l’ensemble de la chaîne, le marketing local aura la caractéristique de cibler une succursale en particulier.  Dans la plupart des systèmes de franchise, le marketing local est une responsabilité et très souvent une obligation du franchisé propriétaire. 

Dans mon travail de tous les jours, je reçois énormément d’appels de franchisés me demandant ce qu’ils devraient faire comme prochaine initiative dans leur région.  Pour être tout à fait transparent avec vous, ces discussions se terminent souvent en queue de poisson tellement mes suggestions leurs paraissent simples et tellement compliquées à la fois. Paradoxe ici.

En effet, quand on pense « marketing » on a tendance à penser en termes de « média ».  Par média j’entends l’affichage, la radio, la télé, le publipostage, etc. Cependant, le marketing le plus efficace lorsqu’il en vient au local est le « PR » : Relations publiques. Les puristes diront que j’ai tendance à mélanger le marketing avec d’autres disciplines… et ils ont totalement raison! 

Voici une « check list » simple et efficace pour que tout commerce ayant pignon sur rue dans une ville démarre son marketing local sur le bon pied.

  1. Vos cartes d’affaires.  Assurez-vous d’en avoir sur vous et au commerce en tout temps.  Vos clients devraient être en mesure de prendre une carte d’affaire du propriétaire sans avoir à la demander. Vos clients devraient être en mesure de savoir le nom du franchisé propriétaire facilement.
  2. Les annuaires et répertoires.  Bien que l’annuaire imprimé comme nous l’avons connu se fasse de plus en plus rare, il est important d’y être.  Dorénavant, plusieurs annuaires et répertoires sur le Web sont totalement gratuits.  Assurez-vous que, lorsque vous tapez le nom de votre entreprise et le nom de votre ville dans un moteur de recherche comme GOOGLE, l’un de ces répertoires contenant vos informations complètes sorte en première page et de préférence dans les 5 premiers choix.
  3. Prendre soin de la communauté des affaires.  Donnons un exemple concret; Vous êtes un fleuriste dans un petit complexe commercial de 5 commerces. Vous avez un Tim Horton en face et un Jean-Coutu en diagonale.  Les autres propriétaires de votre complexe devraient vous connaître par votre nom, et pourquoi pas, recevoir un micro bouquet à tous les mois.  Pour ce faire, vous devrez aller vous présenter en personne, offrir votre carte et surtout, votre support commercial.  Pour ce qui est du Jean-Coutu et du Tim Horton, les franchisés propriétaires devraient aussi être en mesure de vous connaître par votre nom.  Présentez-vous en personne, remettez votre carte, achetez votre café dans ce Tim Horton et magasinez à cette succursale de Jean-Coutu.  Les gens y travaillant sont vos premiers clients. Ils doivent pouvoir mettre un visage sur votre commerce.
  4. Impliquez-vous dans votre communauté.  Les villes ont toutes leur identité propre.  Elles en font même la promotion. Ainsi, plusieurs villes de la banlieue nord, par exemple, se targuent d’être des villes accueillantes pour les jeunes familles.  D’autres villes ou quartiers iront se positionner d’avantage sur l’aspect commercial ou dortoir…

Ceci étant dit, votre implication dans la communauté est très importante. Ainsi, si vous avez pignon sur rue dans une ville remplie de jeunes familles, vous aurez bien fait d’approcher les équipes sportives, les associations culturelles… Admettons que vous possédez un commerce type dépanneur, pourquoi ne pas fournir les Mr.Freeze gratuitement aux petits joueurs de l’équipe locale de Baseball après la joute du dimanche?  Croyez-moi, vous serez le dépanneur favori du quartier!

  1. Le secret du bouche à oreille : des opérations sans faille! Dans mon dernier billet, je parlais de l’expérience client et de son importance.  Dans notre monde hautement compétitif, il s’agit d’une seule mauvaise expérience, ou devrais-je dire, une seule ‘moins bonne expérience’ pour que votre client opte pour le compétiteur à deux pas de chez vous.  Le secret de la plus efficace technique marketing, soit le bouche à oreille, est de vous assurer que vos opérations soient sans faille;  Du service à la clientèle jusqu’à la propreté de votre commerce en passant par des points aussi pointus (points pointus, j’adore!) que la température ambiante dans celui-ci, tout doit être parfait pour que le bouche à oreille s’amorce, lentement mais surement.  Les consommateurs se font offrir sans cesse de nouvelles options, nous poussant sans cesse à nous surpasser. 

Finalement, pour débuter du bon pied une campagne de marketing locale, il est important de revenir sur ces bases pour pouvoir vous assurer de maximiser vos initiatives.  Le tout peut se faire à très faibles coûts et vous offrir des retombés substantielles! Franchisés, franchiseurs, Je vous invite, dans ce blog à partager avec nous vos idées!   

Marc-André Lamy

À propos de Marc-André Lamy

Marc-André Lamy occupe le poste de Directeur Marketing pour le Groupe MTY depuis 2008.  Après avoir travaillé au sein de plusieurs agences de publicité montréalaises, il est rapidement devenu un spécialiste de l’image de marque et de la stratégie publicitaire. Ayant travaillé sur les marques Sushi Shop, La Crémière, Tandori, Croissant Plus et Tutti Frutti, Marc-André accumule chaque jour une expérience grandissante dans le milieu de la restauration au Canada pour un des plus grands franchiseurs au pays

Autres nouvelles

Saviez-vous que l’employeur a l’obligation de fournir à ses salariés un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique? Il s’agit d’une obligation de moyens et non de …

Auteur: Jean H. Gagnon, AdE,  Avocat-conseil, chez Fasken Bulletin franchisage 11 septembre 2018   Dans ce monde de plus en plus technologique, pour un nombre sans cesse grandissant d'entreprises, …

Atelier de cuisine, escalade ou escape game, les activités de teambuilding sont entrées dans les habitudes des gestionnaires en ressources humaines. Elles contribuent à consolider les équipes et …