Les étapes de la planification stratégique

bnc-jpeg

La planification stratégique est non seulement indispensable pour l’entreprise, mais elle l’est aussi pour les nombreux partenaires d’affaires, dont les institutions financières, plus enclines à soutenir financièrement les entreprises munies d’un bon plan et à les aider à réaliser leurs idées. 

Voici les étapes à suivre dans tout processus de planification stratégique éclairé.

1- Inspecter les fondations

Dans un premier temps, on revoit la mission, la vision et les valeurs de l’entreprise. Agissant comme une boussole, ces différents éléments aident à garder le nord et à demeurer cohérent avec les grandes orientations de l’organisation.

2- Saisir les opportunités

Ensuite, on détermine les forces et les faiblesses de l’entreprise, les occasions d’affaires potentielles et les obstacles éventuels auxquels elle pourrait faire face. Il faut ensuite concevoir des stratégies qui permettront de régler les problèmes identifiés, de profiter des opportunités et d’atteindre les objectifs.

3- Prioriser en fonction du diagnostic

«Une fois que l’on a réalisé ce diagnostic, on doit s’attacher à prioriser car on ne pourra évidemment pas mener 25 projets de front pour atteindre les buts que l’on s’est fixés», souligne Michel Grenier.

On choisit donc les axes de développement les plus pertinents et prioritaires, puis on établit la séquence des actions à poser tout en fixant des échéanciers. À ce stade, il est recommandé de faire valider ces choix au sein même de l’entreprise, auprès des cadres et même des employés, pour faciliter l’adhésion au projet d’affaires, soutient M. Grenier.

«Cette première vague de communication sur les orientations à venir favorise aussi la mobilisation à l’interne», précise-t-il.

4- Faire les bons choix, au bon prix

Il faudra aussi établir des budgets, afin de chiffrer les investissements nécessaires et les retombées financières attendues.

«Il arrive que les entrepreneurs soient un peu trop optimistes… La planification stratégique doit permettre d’établir des budgets réalistes et réalisables. En les fixant et en les respectant, on accroît non seulement ses chances de succès, mais on inspire aussi confiance avec son institution financière», souligne Guy Dallaire.

Il ne restera alors à l’entrepreneur qu’à concrétiser et mettre en oeuvre les éléments de la planification stratégique et puis à recommencer.

Pour vous aider à démarrer, faire croître ou repositionner votre entreprise, essayez notre outil de planification «Mon modèle d’affaires».

À lire aussi :

Autres nouvelles

Saviez-vous que l’employeur a l’obligation de fournir à ses salariés un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique? Il s’agit d’une obligation de moyens et non de …

Auteur: Jean H. Gagnon, AdE,  Avocat-conseil, chez Fasken Bulletin franchisage 11 septembre 2018   Dans ce monde de plus en plus technologique, pour un nombre sans cesse grandissant d'entreprises, …

Atelier de cuisine, escalade ou escape game, les activités de teambuilding sont entrées dans les habitudes des gestionnaires en ressources humaines. Elles contribuent à consolider les équipes et …