Pourquoi le CQF s’en va à Paris pour le Franchise Expo Paris?

Pourquoi le CQF s’en va à Paris pour le Franchise Expo Paris?

Pierre Garceau, PDG du CQF quittera sous peu pour Paris. Savez-vous pourquoi?  J’ai voulu comprendre un peu plus les raisons qui motivent ce grand déplacement?  On s’imagine qu’on n’y va pas que pour le vin et le fromage. J’ai donc préparé cet entretien avec Monsieur Garceau.

Monsieur Garceau, pourquoi Paris encore une fois?

Pour participer à la 7e mission économique du Conseil québécois de la franchise (CQF) vers Franchise Expo. Ce salon, organisé par la Fédération Française de la Franchise (FFF), est le plus important salon en franchise en Europe avec 450 exposants et plus de 34 000 visiteurs. 

Les 3 raisons qui motivent le CQF à y participer

D’une part, notre participation a pour but de permettre à des franchiseurs québécois d’exposer leur savoir faire et à entrer en relation éventuellement avec des franchiseurs européens qui sont à la recherche de nouvelles bannières. 

C’est aussi pour permettre à des franchiseurs européens qui veulent prendre de l’expansion en Amérique de Nord et de prendre le Québec comme porte d’entrée à ce fabuleux marché.  Déjà on a des exemples concrets de cela.

Et puis finalement, l’occasion est idéale pour  permettre à gens des deux côtés de l’océan de créer des amitiés, des occasions d’affaires, du réseautage, de trouver des partenaires dans le contexte de la francophonie. Et ce volet est très important.

Et ces Québécois qui y vont pour faire connaitre leur bannière, qui sont-ils?

Voilà quatre ans de cela, il y a une jeune entreprise québécoise ayant pour nom le Groupe Adèle est venu avec nous pour une mission. Elle occupait une très petite place dans notre emplacement d’à peine quelques pieds carrés. À partir de ce passage, le Groupe Adèle est devenu un franchiseur français. Adèle France sera au prochain Salon et, un fait marquant en plus, ils sont rendus au développement de la bannière en France. Ils vont rencontrer et former de futurs franchisés en France. C’est une très belle histoire.  Nous sommes très heureux de ce succès. Il y a eu d’autres franchiseurs qui nous ont accompagné au cours des années, mais le Groupe Adèle est celui qui a connu le plus grand succès en devenant franchiseur en France.

Et pour les Français qui viennent ici, on les connaît?

Bien sûr, il y a Yves Rocher, la Brioche Dorée, mais tout dernièrement suite à nos rencontres au salon, Jeff de Bruges, un chocolatier est venu s’établir au Québec en tant que franchiseur. Ils ont déjà établi trois points de ventes corporatifs.  Le président, Monsieur Philippe Jambon procède par étape, un pas à la fois. Et petite anecdote, ce Monsieur a déjà travaillé pour Laura Secord. Monsieur Jambon se voit comme détaillant et sa vision d’affaires est très intéressante. 

Tout dernièrement, on a reçu trois ou quatre franchiseurs Français qui sont venus nous rencontrer, parce qu’ils sont intéressés à s’établir au Québec. On a parmi eux un franchiseur important que l’on va rencontrer à Franchise Expo qui s’appelle Courte Paille, une chaine de restaurant familial avec 280 points de ventes en France.

La délégation du CQF est formée de quels membres?

Nous sommes une douzaine de personnes. Parmi ceux-ci, on retrouve:

•    Christian Champagne, président du conseil d'administration du CQF et vice-président chez Pacini. 

•    Paul André Goulet, multi-franchisés Sports Experts et membre du Conseil d’administration du CQF.

•    Jacques Saint-Louis, du Cabinet Saint-Louis et associés, avocat en franchise

•    Gaétan Migneault, président du Groupe Adèle, accompagné de quatre membres de son équipe 

•    Xavier Chambon de Presse Café, responsable du développement de la bannière en France

•    Roger Rhéaume, président d’Himalaya, issu du secteur immobilier

•    Marc Audet, du groupe Raymond Chabot Grant Thornton qui sera présent au stand du CQF pour répondre aux questions concernant le programme immigrant investisseur. Par expérience, on sait que les Français cherchent beaucoup d’informations sur comment s’établir au Canada et surtout au Québec.

Les fournisseurs ont un rôle en franchise, pourquoi le CQF s'y intéresse?

Notre voyage à Paris nous permet aussi d’apprendre sur comment mieux soutenir le franchisage. C’est pourquoi le CQF a donné un mandat spécifique à Me Jacques Saint-Louis de regarder à la création d’un Collège des Experts. Le mandat prévoit des rencontres avec des experts du collège de la Fédération Française de la Franchise. Le Collège des Experts en France a pour but faire valoir l’expertise du des fournisseurs. Le modèle du collège présente un intérêt dans la mesure où il constitue un lieu d’échange, de rencontre et de partage d’expertise dans le domaine du franchisage pour les fournisseurs de services professionnels. Il ne faut pas oublier qu’en France, il y a 1600 réseaux de franchise. Il y a toute une expertise qui tourne autour de cela. Y a-t-il lieu pour le CQF de s’approprier certaines idées à ce niveau là pour faire valoir l’expertise sur ce plan là ici au Québec sous le chapeau du CQF? C'est ce qu'on va tenter de déterminer.

Cette collégialité est cruciale, car ensemble l’expertise se développe, brise l’isolement et créé une dynamique d’affaires fort intéressante. Le CQF aimerait pouvoir agir à ce niveau.

Bref, les quelques 4-5 jours en terres françaises risquent d’être fort rempli. Au retour, on vous relatera d’autres succès!

Bon voyage à toute la délégation québécoise. On vous souhaite de belles et bonnes rencontres d’affaires.

Micheline Bourque

À propos de Micheline Bourque

Micheline Bourque est membre du Comité des communications du CQF depuis 2012. Elle a contribué au cours des dernières années à l'animation des médias sociaux du CQF et à la production de contenu permettant de faire connaître les membres et les événements du CQF. Consultante en marketing depuis de nombreuses années, sa passion du livre d'affaires l'a mené à créer le Club de lecture Affaires dont le but est de promouvoir le livre d'affaires comme outil d'apprentissage et de créer des activités permettant d'apprendre ensemble par le livre. Grâce à son dynamisme, vous pourrez participer au premier Sommet du livre Affaires de la francophonie qui se tiendra en juin sur le web.

Autres nouvelles

Article de Paule Vermot-Desroches Le Nouvelliste   Trois-Rivières — Alors que le procès portant sur la vente de l’entreprise trifluvienne Planète Poutine devait être entendu jusqu’au 12 décembre …

Le Conseil québécois de la franchise est heureux d’accueillir comme nouveau membre Cluster, un leader québécois dans les solutions point de vente pour vos établissement. Pour …

BULLETIN FRANCHISAGE Auteur: Jean H. Gagnon, AdE,  Avocat-conseil, chez Fasken Ce bulletin est destiné aux franchiseurs, aux dirigeants et gestionnaires de réseaux de franchises et aux consultants …