Le profil entrepreurarial est-il fait pour tous ?

 

  1. Georges Sayegh, D.S.C., Adm. A., C.M.C. du Québec et de l'Ontario, est expert-conseil en franchise et transfert de technologie et auteur de 18 livres sur les franchises et les commerces associés. Pour le rejoindre : gsayegh@gsayegh.com Tél.: (514) 216-8458

 

Derrière chaque entreprise, plus spécifiquement une PME, se trouve un entrepreneur qui est le concepteur, l’âme de l’entreprise, le précurseur d’un concept et j’en passe.

Malheureusement, ces entrepreneurs ont longtemps été négligés ou mal compris : que ce soit de la part des banquiers, des organismes gouvernementaux, des associations d’affaires et autres. Pourtant, ils sont reconnus comme étant la pierre angulaire et le maillon de la chaîne économique. Leur rôle a été reconnu lors de la création d'emplois et ce tant au niveau provincial, national qu'international.

Dans cette optique l’auteur explore les différentes voies qui doivent être tenu pour compte lors de l'analyse d'un projet. Avant de discuter d’« analyse de projet», de « développement d'un projet » ou de « stratégie », examinons ensemble le profil d'un tel entrepreneur :

Cet entrepreneur a-t-il les principaux traits requis pour se lancer en affaires?

 

  • Combien de fois des gens foncent à créer leur propre entreprise, sans avoir d’abord analysé leur propre profil? Plusieurs d'entre eux constateront hélas, trop tard, que se lancer en affaires ne convient pas nécessairement à tous.

 

  • Sait-il ce qu'il faut pourréussir dans sa propre entreprise?

 

Devenir entrepreneur requiert un certain profil entrepreneurial. Nous retrouvons ci-dessous certains traits décrivant l'état d'esprit et l’attitude d'un entrepreneur, notamment :

 

Autodiscipline

L'entrepreneur s'organise et s'enrégimente dans la poursuite d'un projet d'entreprise réussie.

 

Confiance en soi

 L'entrepreneur fait une « prédiction réaliste et ponctuelle » face à un genre particulier de situation. Cette confiance peut lui venir ou pas du résultat d'une accumulation d'expérience. Il s'agit toujours d'une certitude partielle qui s'applique à un domaine particulier et à un moment donné.

Il ne s'agit jamais d'une prédiction de résultat ou de performance ; c'est plutôt une prévision qui touche la façon dont les choses vont se passer.

 

Créatif

De par son ingénuité et son imagination, il a la capacité de créer une œuvre originale. D'une idée, il crée un concept plein d'originalité. Par son imagination, il a la capacité de déjouer la vision de sa concurrence.

 

Force de concentration (Focus)

De par son esprit de diligence inébranlable, il est capable de maintenir la vision de la société sur les rails tout au cours de son exploitation.

 

Passion

Non seulement désire-t-il réussir son projet et son entreprise, mais il a la volonté de faire face contre vents et marées aux obstacles qu'il rencontre pour atteindre les objectifs qui s'était fixés.

 

Persévérance

Force biologique et psychiatrique que possèdent l'entrepreneur pour continuer son projet et ce même lorsqu'il est confronté à des obstacles apparemment insurmontables.

Peu importe les obstacles qu'il rencontre, cela lui procure le stimulus nécessaire à s'adapter aux changements de ses objectifs établis, de ses tâches ou de ses activités. Il pose les gestes nécessaires malgré l'absence ou la cessation d'un stimulus, ce qui a pour résultat, après chaque obstacle rencontré, de le rendre encore plus fort.

Opportuniste

Il perçoit les possibilités avant même qu'elles existent. Il peut profiter d'une tendance à venir ou unir un processus indépendant pour créer un projet d'entreprise unique.

 Solutionner des problèmes (Problem Solver) :

L'entrepreneur a une étrange capacité à trouver des solutions à des problèmes difficiles. L'environnement des affaires d'une entreprise en démarrage présentera de nombreux défis, conflits et problèmes uniques. Il se nourrit de trouver des solutions et il a la capacité de résoudre rapidement chacun de ces problèmes complexes.

Volonté (Drive)

Il possède l'énergie intrinsèque pour atteindre l'objectif qu’il s'est fixé, même dans l'adversité.

Visionnaire

L'entrepreneur est capable de créer et de communiquer une mission facile à comprendre afin de permettre à la nouvelle entreprise de réussir. Ceci est accompli en inspirant d'autres à le rejoindre dans sa nouvelle entreprise.

 Situation familiale

Le futur entrepreneur évalue sa situation familiale. Cela lui permet d’analyser avec un sang-froid sa situation personnelle à savoir si celle-ci lui permet de se lancer dans un tel projet et d’analyser si  un tel projet risque- d'affecter sa vie familiale.

Le goût du risque

Un bon entrepreneur est un bon juge du niveau des risques acceptables. Il recherche constamment un produit ou un service qui répondra à un besoin et ne laissera pas au hasard son projet sans avoir pris soin de bien analyser ce produit ou ce service. Malgré qu'il soit aventurier, il essayera de minimiser son risque en trouvant un plan de rechange dans le cas où une situation inattendue devrait se produire.

Le futur entrepreneur évalue le goût du risque, car peu importe le projet ou le moyen de le réaliser, il y a toujours un risque en affaires.

Travailler de longues heures

Le futur entrepreneur analyse sa capacité et sa volonté à travailler de longues heures.

Travailler sous pression

L'entrepreneur analyse les conditions de travail, c'est-à-dire comment réagit-il dans des conditions de stress vis-à-vis ses banquiers, clients, créanciers et fournisseurs, employés ou lors d’évènements survenus hors de son contrôle.

Santé physique

Le futur entrepreneur examinera sa santé physique pour pouvoir mener à bon port son projet, tel que planifié.

Aptitude à la gestion

La bonne gestion n'est pas donnée à tous. Il ne suffit pas de prétendre être bon gestionnaire, mais la possibilité d'être confronté à des situations où il faudra mettre en pratique les notions de bon gestionnaire que ce soit du point de vue de la planification, l'organisation, la direction, la coordination, la motivation, la communication et le contrôle.

Délégation des pouvoirs

Le futur entrepreneur examine ses aptitudes à déléguer les pouvoirs! Un bon entrepreneur examine sa capacité à déléguer des tâches à d'autres personnes. Lorsqu'il démarre son entreprise, il n’est impossible de tout faire soi-même ou de tout connaître soi-même. Même s'il détient le savoir-faire, il n'aura probablement pas le temps  d’effectuer toutes les tâches. Dans un tel cas, l’entrepreneur devra apprendre à exceller car déléguer les tâches fera partie de sa réussite ou de son échec de l'entrepreneur.

La communication

A chaque jour, l'entrepreneur sera appelé à communiquer avec le bailleur, le banquier, les clients, les employés sans oublier ses fournisseurs, pour n'en nommer que quelques-uns. L'entrepreneur devra améliorer sa capacité de communiquer tout au cours de sa carrière d'entrepreneur.

La négociation

Tout au long du processus d'affaires l'entrepreneur sera aussi appelé à négocier. Ce trait de caractère supplémentaire devra être acquis et maîtriser depuis le début et tout au cours de sa carrière d'entrepreneur.

Manie bien les rejets (Handle Rejection Well)

Subir un rejet n’est pas chose facile mais gérer ce rejet en trouvant des solutions fait partie du profil d'un entrepreneur. Ce dernier fera face à plusieurs obstacles de la part de la famille, amis, collègues, créanciers, collaborateurs, partenaires et associés, etc. Lorsqu'un entrepreneur sort de sa zone confort, il doit maîtriser la situation avec calme. Plusieurs facteurs entreront en ligne de compte, que ce soit de la crainte, manque de confiance en soi, méfiance, ou par l’envie des autres, jalousie, pour ne nommer que ces quelques éléments, il croisera plusieurs personnes qui ne croiront pas en son projet et ne voudront pas qu’un tel projet se concrétise. L’entrepreneur devra résoudre ce problème en ayant confiance en lui et en son entreprise et il devra s'y tenir jusqu'à ce qu'il atteigne son objectif ainsi que le niveau de succès qu'il désire.

Innovateur

Tout au cours de leur vie, la plupart des entrepreneurs n'arrêtent pas de trouver de nouvelles idées qui ne cessent de mijoter dans leur tête. Ils ne limitent pas seulement à leur idée d'origine ou à la phase de démarrage, mais continueront sans cesse d'innover ce qui apportera constamment du sang à leur projet.

Après avoir couvert les traits requis d'un bon entrepreneur, examinons maintenant les autres éléments nécessaires pour lancer des initiatives prometteuses. Ces mesures comprennent repérer, évaluer, sélectionner et exécuter les possibilités de la nouvelle entreprise.

  1. Repérer l'opportunité :

 À cette étape, il s'agit d'identifier l'opportunité d'affaires. L'entrepreneur né sera en mesure de repérer un besoin non satisfait. Souvent, ce besoin peut exister mais il est négligé ou n'est pas offert de la manière à ce que l'acheteur potentiel le requiert. Ce manque sera repéré par l'entrepreneur qui exploitera cette nouvelle opportunité. Il exploitera cette nouvelle niche de manière à ce que le client final le requière. En conséquence, l'entrepreneur explorera une solution potentielle afin d'offrir ce nouveau produit ou service et c’est ainsi que la «possibilité du projet ou du concept est né».

 

  1. Évaluer les possibilités :

Beaucoup d'entrepreneurs tiennent un journal détaillant la myriade de possibilités qu'ils rencontrent quotidiennement. Souvent, ils identifieront les opportunités, mais seront à court de savoir-faire créatif. Dans un tel cas, ils s'entoureront de personnes clés compétentes pour mener à bon port leur projet. De plus, ils évalueront leur chance de succès ainsi que les ressources humaines, matérielles et financières qui leurs seront nécessaires dans l'exécution d'un tel projet.

 

  1. Sélection des chances :

Un des plus grands risques dans le choix de la mauvaise chance est le coût d'opportunité, c'est- à-dire le coût de devoir renoncer à une autre occasion qui pourrait être un franc succès. Les entrepreneurs doivent évaluer leurs possibilités et prendre une décision ferme quant à celui qui a à l’exécuter. Une fois sélectionné, les entrepreneurs ne peuvent se deviner. Pour ce faire il suffit de réduire leur envolée et se diriger vers l'occasion voulue, qui sont tous deux essentiels à la réussite.

 

  1. Après l'exécution des chances :

Exécution ou la capacité de générer le plus de valeur sur l'occasion, nécessite une combinaison unique de créativité, de passion, de persévérance, de concentration, de responsabilité, d’intelligence, de planification et d'énergie. L'entrepreneur a besoin de savoir quelles tâches doivent être accomplies et le principal moteur de voir à ce que ces tâches sont accomplies de manière appropriée et efficace. Avoir un plan d'affaires savamment écrit permettra à l'entrepreneur de voir le contour des actions qui doivent être prises pour assurer le succès.

 

En conclusion, ils peuvent sembler étranges, différents, attrayants, sans intérêt ou carrément choquant, mais ils ont tous des traits communs, c’est qu’ils n’ont pas peur de faire face à une situation ou de réagir carrément à cette situation. Ils ont la confiance en soi, l’initiative, la créativité, l’esprit d’équipe, l’estime de soi, la passion, la réalisation de soi, la volonté et la motivation d’agir, le goût d’apprendre, la curiosité intellectuelle, le goût du dépassement, le goût du travail bien fait.

  • Ils construisent un filet de sécurité : Avant de commencer leur entreprise, ils cumulent un capital minimal pour les aider à traverser les dépenses imprévues ;
  • Ils analysent les résultats ainsi que le flux de trésorerie d’une façon très serré afin de les aider à contrôler leur frais fixes et variables, et ce, dès le début de l’exploitation de leur entreprise ;
  • Ils ne sont pas seulement créateur de leur entreprise, ils sont à la fois impliqué dans les différentes étapes que ce soit au niveau stratégique, de vente et marketing, de l’image de marque, de service à la clientèle, de ressources humaines, de l’approvisionnement, de la gestion des stocks, de l’administrateur pour ne nommer que ceux-là ;
  • Ils sont créateurs, de visionnaire à l’action et la mise en œuvre de leur projet. Ils augmentent leurs chances de succès en évitant les erreurs courantes; ils participent à l’élaboration du plan d’affaires dans tous ces petits détails; et se préparent à créer une entreprise à fort impact.
  • Ils créent des connaissances leur permettant de travailler efficacement en tant qu'entrepreneur dans le secteur créatif, de voir des opportunités qu'ils n'ont peut-être pas vu auparavant en matière de partenariat et de complémentarité, et envisagent des leçons sur la stratégie compétitive et collaborative.

 

En résumé, avant de s’engager dans un projet, il est important de bien s’auto-évaluer et d’évaluer l’ampleur de la tâche que l’on veut accomplir afin que la personne sache si elle est capable de mener le projet à bon essor et à bon terme! Cette auto-évaluation sera la première étape d'une démarche schématique empruntée par un entrepreneur que ce soit en franchise ou en entreprise en propre comme nous le démontre le tableau ci-dessous!

 

Autres nouvelles

Le contexte invite à repenser nos pratiques de gestion de personnel, telles que les méthodes de recrutement. Petit manuel de l’embauche à distance. Depuis quelques mois, …

      Ce bulletin est destiné aux franchiseurs, aux dirigeants et gestionnaires de réseaux de franchises et aux consultants en franchisage.       Auteur Jean H. Gagnon, Ad. E.  Montréal +1 514 397 …

  Ce bulletin est destiné aux franchiseurs, aux dirigeants et gestionnaires de réseaux de franchises et aux consultants en franchisage.       Auteur Jean H. Gagnon, Ad. E.  Montréal +1 514 397 …