Chaîne d’approvisionnement : comment est-ce que votre franchise se compare?

Chaîne d’approvisionnement : comment est-ce que votre franchise se compare?

Grâce à FranchiseBlast, notre logiciel de gestion de franchise, nous rencontrons des franchiseurs qui sont à des points très variés de leur évolution.  Dans cet article, nous étudierons un aspect en particulier : la chaîne d’approvisionnement. Plus précisément, nous décrirons comment les franchises gèrent typiquement leurs commandes chez leurs fournisseurs directs. En groupant ces comportements en cinq stades, vous pourrez découvrir où se situe votre franchise et les bénéfices qui découleraient d’avancer à la prochaine étape.

Stade 1 : Franchisés autonomes

Description : Chaque franchisé gère ses stocks comme bon lui semble. Le franchiseur recommande ou impose peut-être certains fournisseurs ou certaines méthodologies, mais n’a aucune visibilité dans les opérations du franchisé.

Bénéfices : Le franchiseur a moins de travail ou de responsabilité légale puisqu’il n’intervient aucunement.  Sauf pour certaines exceptions, ce bénéfice est en fait un inconvénient caché qui réduit la profitabilité des franchisés et étouffe la croissance du réseau.

Stade 2 : Collecte de données

Description : Le franchiseur obtient copie des achats des franchisés ou, mieux encore, des fournisseurs.  Par ailleurs, le franchiseur peut aussi recevoir les inventaires de chacun des magasins. Idéalement, le tout est recueilli automatiquement en temps quasi-réel et cumulé dans un logiciel de gestion.

Bénéfices : Le franchiseur peut maintenant s’impliquer et aider ses franchisés à être plus profitables grâce à l’analyse des données et du benchmarking. Ces données peuvent aussi aider au contrôle de la qualité en s’assurant que les franchisés ne commandent que de fournisseurs approuvés. Par ailleurs, le franchiseur peut déceler et prévenir la fraude dans sa franchise. Finalement, lorsque les données d’inventaire sont centralisées, les interactions entre les franchisés peuvent être facilitées (échange de stocks entre magasins).

Stade 3 : Centralisation des commandes

Description : Le franchiseur met en place des techniques pour que l’ensemble des franchisés commandent de façon centralisée. En recevant les commandes, il devient un intermédiaire dans la chaîne d’approvisionnement. Toutefois, rien ne l’oblige d’avoir son propre entrepôt et de gérer des stocks car le franchiseur peut immédiatement transmettre les commandes aux fournisseurs. Certains franchiseurs négocient des offres avec leurs fournisseurs et sondent l’intérêt de leurs franchisés pour ces promotions. Ils cumulent ensuite les bons de commande jusqu’à ce que le seuil minimum soit atteint avant de placer une commande groupée.

Bénéfices : Le bénéfice principal de ce stade est de réduire le prix des achats, soit en négociant avec les fournisseurs, soit en ouvrant son propre entrepôt. Plutôt que de gérer un entrepôt et les expéditions eux-mêmes, ce qui peut s’avérer très coûteux, plusieurs franchiseurs font affaire avec des firmes spécialisées qui sont beaucoup plus efficaces.  Cette structure permet aussi la substitution transparente de fournisseurs; le franchiseur prend donc le rôle prédominant pour s’assurer que ses franchisés achètent des produits de qualité à un prix abordable.  Finalement, certains franchiseurs réduisent ou éliminent les royautés traditionnelles en faveur d’une marge de profits sur les achats.

Stade 4 : Aide à la commande

Description : Ce qui distingue ce stade des précédents est la mise en place d’outils pour déterminer plus efficacement ce qui doit être commandé par un franchisé. Ces outils logiciels permettent d’utiliser l’information sur les ventes passées pour prédire les ventes futures et s’assurer d’avoir la bonne quantité de stock en main au bon moment.  À titre d’exemple, un logiciel de gestion peut  s’intégrer avec un produit spécialisé comme Lokad pour offrir des propositions de ce qui doit être commandé à quel moment. Cet outil ne se base pas seulement sur les ventes précédentes, mais aussi sur les tendances macro au niveau de l’industrie.

Bénéfices: À ce stade, on cherche à optimiser l’inventaire pour minimiser les probabilités que le franchisé manque de stock ou, à l’opposé, immobilise inutilement des fonds dans de l’inventaire en trop. Ceci favorise une utilisation efficace de l’encaisse du franchisé, ce qui est souvent un des plus grands défis d’un franchisé.

Stade 5 : Automatisation

Description : Lorsque qu’une franchise atteint le stade de l‘automatisation, elle cherche à placer des commandes automatiquement chez ses fournisseurs plutôt que d’utiliser manuellement des outils qui font des propositions.  Par ailleurs, en analysant les ventes effectuées suite à ses achats automatisés, on cherche à développer un système automatique qui apprend des actions précédentes (succès et erreurs). Cette boucle de rétroaction est critique à l’évolution en continu des processus décisionnels.

Bénéfices : Le but principal est d’éliminer les longs processus manuels et les erreurs humaines en automatisant son processus de commande grâce aux données concrètes. On ne cherche plus à simplement optimiser l’inventaire d’un magasin mais bien de concrétiser les règles qui mènent à une saine gestion d’inventaire pour s’assurer que le réseau entier soit bien géré. Ce niveau d’abstraction supplémentaire est nécessaire lorsqu’on gère des quantités importantes de produits.

Conclusion

Les différents stades présentés dans cet article ne sont pas nécessairement  appropriées pour toutes les franchises : certaines franchises sautent des stades et certaines n’ont pas à progresser. Toutefois, une analyse réfléchie sur votre chaîne d’approvisionnement décèlera certainement des améliorations qui peuvent augmenter la profitabilité de tous les franchisés dans le réseau. Trop souvent, les franchiseurs ne portent pas assez d’attention aux profits car les royautés sont calculées sur les ventes. 

Jason Kealey

À propos de Jason Kealey

Jason n’est pas étranger aux affaires, ayant fondé sa propre compagnie de développement web en 1999. Depuis, Jason est impliqué dans d’innombrables projets de développement de logiciels pour les franchiseurs et autres PME, tel que la résolution de problèmes dans la gestion de chaîne d’approvisionnement, l’expédition juste à temps à partir d’entrepôts en sous-traitance, l’optimisation et le support opérationnel de magasin au détail, la gestion des relations clients et de franchisés potentiels, le commerce électronique ainsi que l’apprentissage en ligne. Jason possède un baccalauréat en génie logiciel ainsi qu’une maîtrise en informatique, spécialisée en ingénierie des exigences de l’Université d’Ottawa. De plus, Jason est le principal contributeur à JUCMNav, un outil graphique utilisé par des professionnels ainsi qu’en enseignement de l’ingénierie des exigences.

Autres nouvelles

 Présenté par Sonder les besoins de vos clients insatisfaits « Vos clients les plus insatisfaits sont votre plus grande source », écrivait Bill Gates en 1999. Trois entrepreneurs se sont inspirés de cette …

Première mondiale : l’intelligence artificielle au service de la motivation Montréal, le 16 octobre 2018 – Claire Tremblay et Éveline Canape, les deux copropriétaires québécoises d’Énergie …

SIGNARAMA : UN CONCEPT UNIQUE AU QUÉBEC et une franchise qui vous permet d’être vraiment votre propre patron !  QUI NOUS SOMMES :  Établi en 1986 la franchise …