Qu’arrive-t-il de votre contrat en cas de changement à la loi?

Auteur:

Jean H. Gagnon, AdE,  Avocat-conseil, chez Fasken

 

Nous vivons dans un monde en constante mutation.

Plusieurs secteurs d’activités dans lesquels œuvrent des réseaux de franchises sont confrontés, de temps à autre, à des changements dans les lois et dans les règlements, à de nouvelles lois, à de nouveaux règlements, ainsi qu’à des décisions de tribunaux, qui ont un impact sur leurs contrats avec leurs franchisés.

À titre d’exemple, tout le secteur de la pharmacie est soumis, depuis plusieurs années maintenant, à de fréquents et importants changements. Certains touchent directement la rentabilité des pharmacies affiliées ou franchisées, de même que celle des franchiseurs et des groupements.

Il en va de même pour de nombreux autres secteurs d’activités, notamment ceux touchant des professions réglementées.

 

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

La gestion des stocks en franchise

La gestion des stocks en franchise

La gestion des stocks en franchise

À qui revient la responsabilité de réaliser des bénéfices ou subir une perte?

  1. Georges Sayegh, D.S.C., Adm. A., C.M.C. du Québec et de l'Ontario, est expert-conseil en franchise et transfert de technologie et auteur de 18 livres sur les franchises et les commerces associés. Pour le rejoindre : gsayegh@gsayegh.com, Tél. : (514) 216-8458

 

Lorsque nous pensons franchise, nous ne pouvons passer outre la définition de base qui consiste à définir qu’il s’agit là d'une véritable stratégie d'entreprise permettant de développer un réseau d'établissements dans les secteurs commerciaux et industriels. Tout cela en s'appuyant sur les divers leviers de marketing, d'aspects financiers, d'aspects opérationnels, et de ressources humaines, qui doivent être innovateurs. Ceci s'opère par le transfert d'un savoir-faire qui est lui-même original, distinctif, reproductible, protégeable, performant, et, tout à la fois transférable et durable, ce qui assure l’expansion autant que la pérennité. Le franchisage fait également appel à des entrepreneurs indépendants qui désirent se regrouper sous une ou plusieurs enseignes communes, par une démarche de marketing cohérente et complète, visant un sain partage des bénéfices. Ce partage de bénéfices comporte une formule de rémunération réciproque pour les services rendus ou obligations remplies. Tout cela dans une formule que le franchiseur doit constamment contrôler et améliorer. C’est ce que les parties (franchiseur et franchisé) s'attendent à mettre dans un écrit commercial régissant adéquatement et exhaustivement leur relation commerciale. Il s’agit là du contrat de franchise.

 

Un des éléments que nous examinerons dans cet article couvre la gestion des stocks d'une façon saine et rentable. Pour ce, nous nous référons alors aux matières premières, aux produits en cours de fabrication et / ou aux produits finis qui sont considérés comme faisant partie des actifs d'une entreprise qui sont prêts ou seront prêts à être vendus. Ce stock de produits représente l'un des actifs importants d'une entreprise.

 

L'application de techniques allégées, tels que l'organisation simple du travail, l'utilisation de la stratégie d'attraction «pull strategy» pour gérer le réapprovisionnement, l'élimination des goulots d'étranglement dans toute la chaîne logistique, l'élimination du gaspillage, le gaspillage de temps, contribuent directement à améliorer la gestion globale de l'entreprise.

 

Peu de secteurs ont connu de tels changements sismiques au cours des dernières décennies, tel que l'explosion des magasins de ventes au détail. La consommation privée dans le domaine de la vente au détail de briques et de mortier a diminué de façon constante depuis les années 1990, où elle était d'environ 40%, et où elle est aujourd’hui à moins de 30%. Par ailleurs, les revenus ont stagné. La croissance explosive du commerce de détail en ligne a vu les demandes des clients se révolutionner, ceux-ci ayant des attentes grandissantes de disponibilité, d'informations et d'achats et ce 24/7. Ceci a eu pour effet, une sensibilisation accrue aux prix et une diversité des produits.

 

L'importance de la gestion des stocks est plus importante aujourd'hui que jamais. Et elle le devient de plus en plus. Elle couvre entre autres quatre principes (la planification des ventes, la gestion du cycle de vie, l'actualisation et la vente de feu) chacun visant à optimiser le flux à chacune des étapes du processus, de la logistique des produits du fabricant ou du fournisseur à l'entrepôt central, en passant par la logistique de livraison et enfin de mettre la marchandise sur les étagères du magasin.

 

En adoptant une vision holistique de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement - depuis la planification des tendances saisonnières jusqu'à la vente de la marchandise au client, chacun de ces quatre principes aide à mettre en place un processus de vente au détail Optimisé, Profitable et Durable.

 

La planification des ventes, la gestion du cycle de vie, l'actualisation et la vente de feu à travers des «zones de compensation» - un contrôle et une gestion plus stricte de l'ensemble du processus de vente, éliminent le gaspillage à chaque étape. La logistique optimisée et le réapprovisionnement des stocks juste-à-temps (Just in time) contribuent à réduire les besoins de capacité de stockage ainsi qu’à réduire, ou même éliminer les ruptures de stock. Le résultat net de toutes ces améliorations est nettement constaté sur la ligne de front – là où le personnel de vente au détail est libéré de ses fonctions de gestion des stocks et de marchandisage (merchandising) pour faire place à son travail principal : celui de servir le client. Ainsi, la vente au détail optimisé «Lean Retail» - comme pour tous les autres secteurs - place le client au premier rang. En donnant un meilleur service i.e. mieux personnalisé l'aspect de vente au détail optimisé «Lean Retail».

 

À qui revient cette lourde tâche, dans un contexte de franchise?

 

Tel que nous avons décrit précédemment, la bonne gestion des stocks est cruciale pour la croissance de l'entreprise. Tout comme le flux de trésorerie, le stock de marchandise peut aider l'entreprise à croitre ou avoir l'effet inverse sur ses bénéfices. La gestion des stocks fait partie de ce processus. Une bonne gestion des stocks permet d'économiser de l'argent de plusieurs façons, soient :

 

Évitez la détérioration

Si un produit portant une date d’expiration doit être vendu, tels que de la nourriture, des produits cosmétiques ou des médicaments, pour ne nommer que ceux-là, il y a de fortes chances que des problèmes surviennent si le produit n'est pas vendu à temps. La gestion de l'inventaire permet d'éviter toute détérioration inutile.

 

Évitez le stock mort

Le stock mort est un stock qui ne peut plus être vendu, mais pas nécessairement parce qu'il a expiré. Il peut s'agir de marchandise qui n'a pas été vendue à la fin d'une saison ou à la période où elle doit être vendue (ex. : les produits saisonniers qui n'auraient pu sortir à la fin de la saison à laquelle ils sont destinés (Noël, Halloween, stock d'été, stock d'hiver, jardinage, BBQ, etc.) ou devenir autrement non pertinents. Avec une meilleure gestion de l'inventaire, l'on peut éviter les stocks morts.

 

Économisez sur les coûts de stockage

L'entreposage est souvent un coût variable, ce qui signifie qu'il fluctue en fonction de la quantité de produits que l'on stockque. Lorsque l'on stockque trop de produits en même temps ou que l'on se retrouve avec un produit difficile à vendre, le coût de stockage augmentera. Dans un pareil cas, il faut éviter une telle situation afin de réduire au minimum le coût du stockage. En d’autres termes, il vaut mieux vendre ce produit au coût ou, à la rigueur, en bas du coût, plutôt que de stocker la marchandise jusqu'à l’année suivante.

 

En gestion, en comptabilité et en finance, nous étudions que la bonne gestion des stocks améliore les flux de trésorerie. Par ailleurs, il faut garder à l'esprit que le stock est un produit qu'il faut probablement payer en 30 jours ou à la rigueur en 45 jours ou, sinon il faut le financer à même sa ligne de crédit jusqu'à un pourcentage allant de 50% à 60% (mais que s'il est stocké dans l'entrepôt, cela affectera la marge bénéficiaire brute et du même fait empêchera ainsi d'utiliser cette marge pour acheter d'autres produits qui génèrent des revenus supplémentaires par la rotation des stocks de tels produits.

 

C'est pourquoi il est important de gérer convenablement les stocks de produits car ils affectent à la fois les ventes et les coûts appropriés des stocks (en dictant combien il faut vendre), et les coûts appropriés (en dictant ce qu'il faut acheter). Ces deux facteurs influent grandement les flux de trésorerie.

 

Ce qui confirme que lorsque l'on dispose d'un système d'inventaire solide, l'on peut calculer avec précision quelle quantité de produits doit être maintenue en fonction des ventes. Du coup, ceci permet de prévoir quand il y aura un manque de stocks pour s'assurer de le remplacer à temps. Non seulement cela assure de ne pas perdre de ventes (ce qui est essentiel pour les flux de trésorerie), mais cela aide également à planifier d'avance pour acheter plus afin de s'assurer d’une meilleure rotation des stocks générant ainsi plus de bénéfices.

 

C'est à ce moment que le rôle du franchiseur entre en ligne de compte. Il va analyser ses unités pilotes afin de développer les outils de gestion, ainsi que les techniques permettant de ressortir les marges bénéficiaires en décomposant les niveaux de stocks selon les différentes unités de gestion des stocks ; ou SKU permettant par exemple, de déterminer la rentabilité des T-shirts bleu, blanc, rouge et de tailles petites, moyennes, grandes, extra larges, etc. De plus, les fabricants mélangent et assortissent leur stock en allouant un code d'identification de produits et de services pour un magasin ou un produit. Ce code est souvent représenté par un code à barres lisible par machine, ce qui permet de suivre l'article dans l'inventaire afin de maximiser les ventes et personnaliser un assortiment pour différentes régions ou d'autres zones de marché.

 

Tel que décrit précédemment, le franchiseur avec l'aide du fabricant, peut établir des niveaux de stocks pour aider le franchisé à rentabiliser son niveau de stocks. En outre, le franchiseur extrait des renseignements de ses unités pilote afin de ressortir les statistiques qui lui sont disponibles à même la base de données des caisses électroniques. Ceci dit, le franchiseur offrira au franchisé les outils de gestion et de comparaison l'aidant ainsi à établir son niveau minimum et maximum de stocks que le franchisé devra maintenir afin de rentabiliser son exploitation de manière saine et profitable.

 

En contrepartie, le franchisé de son côté devra à son tour appliquer de telles informations afin de suivre ses opérations de manière éclairée.

 

Pour cela, il existe huit techniques de gestion des stocks qui nous indiquent que :

 

La gestion des stocks est une partie hautement personnalisable des affaires. Le système optimal est différent pour chaque entreprise. Cependant, chaque entreprise devrait s'efforcer d'éliminer autant que possible les erreurs humaines de la gestion des stocks. Cela signifie prendre avantage des logiciels de gestion des stocks. Si l'entreprise possède des logiciels intégrés, cela permettra d'analyser les différents niveaux d'inventaire qu'il faut maintenir et du même fait aidera à améliorer le flux de trésorerie, pour ce, il faut :

 

  1. Définir les niveaux de Système d'inventaire au niveau PAR i.e. suivi des stocks par article en temps réel, contrôle des accès et surveillance au moyen de capteurs (PAR level inventory system). Faciliter la gestion des stocks en définissant des « niveaux PAR »" pour chacun des produits. Les niveaux de PAR représentent la quantité minimale de produits qui doivent être disponibles en tout temps. Lorsque le stock atteint un niveau prédéterminé, un bon de commande est généré indiquant qu'il est temps de commander ce produit. Idéalement, ce rapport, généralement indiquera la quantité minimale à commander. Les niveaux de PAR varient selon le produit en fonction de la rapidité avec laquelle l'article se vend et du temps qu'il faut pour revenir en stock.

 

Bien que cela nécessite un peu de recherche et de prise de décision à l'avance, la mise en place de niveaux systématisera le processus de commande. Non seulement cela aidera le gestionnaire franchisé à prendre des décisions plus rapidement, mais cela permettra à son personnel de prendre des décisions en proactive.

 

Rappelons-nous que les conditions changent avec le temps. Ceci veut dire qu'il faut vérifier le niveau des stocks à quelques reprises tout au long de l'année pour confirmer qu'ils ont encore du sens. Si le contexte économique ou celui du marché changent entre-temps, il faudra alors ajuster le niveau de PAR à la hausse ou à la baisse.

 

  1. La méthode d'évaluation du stock

Le franchiseur déterminera la méthode d'évaluation du stock qui s'adapte le mieux au contexte de son concept qui peut être, notamment : La méthode du premier entré, premier sorti PEPS (Fifo) ; la méthode du dernier entré, premier sorti (Lifo) ou la méthode du coût moyen pondéré. Ces méthodes font partie intégrante de la gestion des stocks.

 

La contre partie sera sur les épaules du franchisé qui devra organiser non seulement son espace de vente mais aussi son entrepôt de manière structurée.

 

  1. Gérer les relations

Un autre élément faisant partie de la bonne gestion des stocks consiste à pouvoir s'adapter rapidement. En d'autres termes, il ne faut pas attendre qu'un article soit obsolète pour faire place à un nouveau produit, mais plutôt résoudre le problème à la source (i.e. vendre le produit à rabais) au lieu de la garder jusqu'à l’année suivante.

 

En outre, il est plus facile de se réapprovisionner rapidement en nouveaux produits qui seront vendus plus facilement. Dans un tel cas, la relation privilégiée que le franchiseur et son réseau ont établi avec les fournisseurs accrédités de recevoir la marchandise en appliquant la théorie du juste à temps (Just in time). Cette méthode réduit le gaspillage en fournissant des pièces uniquement au fur et à mesure que le processus l'exige.

 

En particulier, cette bonne relation qui a été établie entre le franchiseur et son réseau avec ces fournisseurs permettent de plus, à s'approvisionner en produits tout au long du processus d'achat en permettant d'obtenir des quantités minimales qui ont été déjà négociés préalablement. Par ailleurs, la méthode du juste à temps permettra au franchisé de ne pas avoir à cumuler un inventaire excessif de produits.

 

Dans un autre point de vue, le franchisé de son côté devra non seulement garder cette bonne relation avec les fournisseurs, mais de plus, garder une ligne ouverte de communication avec ces derniers. Ce qui sous entend que le franchiseur devra informer à son tour les fournisseurs lorsqu'il prévoit une augmentation des ventes afin qu'il puisse ajuster la production. En plus de leur demander de l'informer lorsqu'un produit est en retard afin qu'il puisse réagir en retirant de ses promotions le produit en question ou de chercher un produit de remplacement temporaire.

 

  1. Plan d'urgence

De nombreux problèmes peuvent surgir relativement à la gestion des stocks. Ces types de problèmes peuvent paralyser l’entreprise qui est mal préparée. Nous retrouvons, de tels exemples lorsque :

 

  • le pic de ventes a été mal planifié et de façon inattendue et qu'il y a eu une surexploitation des stocks ;
  • l’on rencontre un déficit de trésorerie et l'on ne peut payer pour le produit dont le franchisé a désespérément besoin ;
  • l'entrepôt est surchargé de stock mort et qu'il n'y a pas assez d'espace pour répondre au pic saisonnier de ventes ;
  • l’on commet une erreur dans le calcul de l'inventaire ce qui signifie que l'on a moins de produits que l’on croyait ;
  • un produit est long à bouger et qu’il prend tout l'espace de stockage requis ;
  • le fabricant est à court de produits et que le franchisé avait des commandes à remplir ;
  • le fabricant interrompt les produits sans avertissement.

 

Ce n'est pas une question de savoir si des problèmes surviennent, mais plutôt quand surviendront-ils. Le franchiseur teste et valide le concept afin de contrer de telles situations et analyse les niveaux de risques dans chacune de ses unités pilotes, pour qu'il puisse ensuite dupliquer son concept en franchise. En outre, il va inclure dans ses cours de formation les divers plans d'urgence auxquels les franchisés devront faire face tout au long de leur exploitation.

 

  • Comment faut-il réagir ?
  • Quelles mesures faut-il prendre pour résoudre de tels problèmes?
  • Quelle incidence cela aurait-il sur d'autres franchisés faisant partie du réseau?

 

Un tel exercice sous-entend que les relations doivent être solides et bien établies durant toute la durée de l'exploitation entre le franchiseur et son réseau de franchisés ainsi que les fournisseurs.

 

  1. Audit régulier

La réconciliation des niveaux des stocks doit être effectuée régulièrement car elle est vitale. Dans la plupart des cas, des logiciels et des rapports ont déjà été développés par le franchiseur et soumis au franchisé pour qu'il puisse s'adapter aux diverses situations qu'il rencontrera au cours de son exploitation, ce qui lui assurera une gestion saine et rentable. Pour faire cela, plusieurs méthodes existent :

 

Inventaire physique

Un inventaire physique des stocks devra être effectué tout au cours de l'année et non attendre à la fin de l'année, car dans un pareil cas, il est trop tard pour faire les ajustements qui s'imposent. Bien que les inventaires physiques ne soient généralement effectués qu'une fois par an, ils peuvent être très perturbants pour l'entreprise, s'il faut identifier un problème qui aurait pu être résolu si un tel inventaire avait eu lieu plus tôt.

 

Vérification ponctuelle

Malgré la bonne volonté du franchiseur d'établir des systèmes et des méthodes d'analyse de niveau d'inventaire, chaque établissement diffère d'une région à une autre. Cela veut dire que la responsabilité du franchisé entrera en ligne de compte. Ce dernier devra effectuer une vérification ponctuelle tout au long de l'année afin d'adapter son niveau optimal des stocks. Cela signifie simplement que le franchisé devra choisir un produit, en faire le décompte physique, comparer le nombre à ce qu'il est censé être et faire les ajustements qui s’imposent. Cela lui permettra de repérer les produits problématiques au moment opportun.

 

Décompte cyclique

Cette méthode consiste qu’au lieu de faire un inventaire physique complet, certaines entreprises utilisent le comptage cyclique pour vérifier son inventaire. Plutôt que d'effectuer un décompte complet à la fin de l'année, le comptage cyclique répartit le rapprochement tout au long de l'année. Chaque produit est contrôlé selon un horaire rotatif. Il existe différentes méthodes pour déterminer quels éléments compter, à quel moment les compter, mais, de manière générale les éléments de valeur plus élevée seront comptés plus fréquemment.

 

  1. Prioriser avec la méthode ABC

Certains produits nécessitent plus d'attention que d'autres. Utiliser la méthode « d'analyse ABC » pour hiérarchiser la gestion de l'inventaire assure l'optimisation du stock pour garder les coûts sous contrôle dans la chaîne logistique. Il s'agit de diviser les items en trois catégories, A, B, et C. Séparer les produits exigent beaucoup d'attention de ceux qui n'en ont pas. Pour ce faire, il faut parcourir la liste de produits et ajouter chaque produit à l'une des trois catégories suivantes :

A - produits de haute valeur avec une faible fréquence de vente ;

B - produits à valeur modérée avec une fréquence de vente modérée ;

C - produits de faible valeur avec une fréquence de vente élevée.

 

Les articles de la catégorie A nécessitent une attention régulière car leur impact financier est important mais les ventes sont imprévisibles. Les articles de la catégorie C nécessitent moins de surveillance, car ils ont un impact financier plus faible et ils se renouvellent constamment. Les objets de la catégorie B se situent quelque part entre les deux.

 

  1. Prévision précise

Une bonne partie de la bonne gestion des stocks revient à prédire la demande avec le plus de précisions possible. Il ne faut surtout pas se méprendre. Il y a tellement de variables impliquées que l'on ne peut jamais savoir exactement ce qui s'en vient, mais il faut quand même se rapprocher de la réalité autant que possible. Nous retrouvons ci-dessous quelques éléments à prendre en ligne de compte lorsqu'il faut projeter les ventes futures :

 

  • Tendances du marché tenant compte de :
  • la tendance de la consommation qui est déterminée par les habitudes ou les comportements actuellement populaires des consommateurs ;
  • des données collectées sur les tendances comprenant les informations telles que la manière dont le consommateur utilise un produit et la façon dont il le communique à propos d'une marque avec ses groupes sociaux ;
  • la tendance des consommateurs à venir.
  • les ventes de l'année précédente au cours de la même période ;
  • le taux de croissance de cette année par rapport à l'an dernier ;
  • les ventes garanties ou de contrats et d'abonnements dans un club sportif et récréatif ;
  • la saisonnalité et l'économie globale ;
  • les promotions à venir ;
  • les dépenses publicitaires planifiées.

 

  1. Envisager la livraison directe (Dropshipping)

La livraison directe (Drop shipping) est vraiment un scénario idéal du point de vue de la gestion des stocks. Au lieu de détenir un inventaire et à expédier des produits soi-même, que ce soit en interne ou par le biais d'une logistique de tiers, le fabricant ou le grossiste s'en occupe pour l'entreprise. Cette méthode est utilisée par Amazone. Fondamentalement, l'on supprime complètement la gestion des stocks de l'entreprise.

 

Beaucoup de grossistes et de fabricants offrent la livraison directe comme un service faisant partie de leur entente avec un réseau de franchise. Bien que les produits puissent coûter un peu plus cher de cette façon que dans le cas des commandes groupées, l'entreprise n'a pas à se soucier des dépenses liées à la gestion de l'inventaire, du stockage et de l'exécution.

 

En conclusion, malgré que chaque entreprise diffère l'une de l'autre, il n'en existe pas moins que la gestion des stocks consiste à planifier et à mettre en œuvre une méthode pour maximiser la rentabilité. Une bonne gestion de stocks consiste à avoir la quantité nécessaire au bon moment. Il s'agit de choisir les bonnes techniques de gestion des stocks offert par le franchiseur pour que le franchisé puisse les mettre en œuvre dans son exploitation d'une façon saine et rentable.

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

Me Frédéric Gilbert nommé : Lawyer of the Year” by Best Lawyers for: Franchise Law, Montréal (2019)

 

 

 

Le Conseil québécois de la franchise félicite l'un de ses membres, Me Frédéric P. Gilbert pour sa nomination à titre de "Lawyer of the Year" by Best Lawyers for: Franchise Law, Montréal (2019)"

Plaideur émérite, Frédéric Gilbert se spécialise dans le domaine du droit de la franchise et du droit immobilier.

Frédéric compte parmi les avocats canadiens les plus investis et reconnus dans le secteur de la franchise. Conférencier régulier pour différents panels et auteur du plus récent ouvrage de référence portant sur le droit de la franchise au Québec, il a mené avec succès quelques-uns des dossiers de franchisage les plus importants au Canada dont l’affaire Dunkin’ Brands et l’affaire Freightliner.

Frédéric a également enseigné le droit des obligations et de la responsabilité civile à l'École du Barreau de Montréal. Il enseigne présentement le droit de la franchise au Québec au programme de deuxième cycle de l’Université de Montréal.

Au cours des années, il a mérité plusieurs signes distinctifs soulignant la haute qualité de son travail professionnel dans l’industrie de la franchise.

En connaître plus sur Frédéric P. Gilbert

Best Lawyers

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

Le profil entrepreurarial est-il fait pour tous ?

 

  1. Georges Sayegh, D.S.C., Adm. A., C.M.C. du Québec et de l'Ontario, est expert-conseil en franchise et transfert de technologie et auteur de 18 livres sur les franchises et les commerces associés. Pour le rejoindre : gsayegh@gsayegh.com Tél.: (514) 216-8458

 

Derrière chaque entreprise, plus spécifiquement une PME, se trouve un entrepreneur qui est le concepteur, l’âme de l’entreprise, le précurseur d’un concept et j’en passe.

Malheureusement, ces entrepreneurs ont longtemps été négligés ou mal compris : que ce soit de la part des banquiers, des organismes gouvernementaux, des associations d’affaires et autres. Pourtant, ils sont reconnus comme étant la pierre angulaire et le maillon de la chaîne économique. Leur rôle a été reconnu lors de la création d'emplois et ce tant au niveau provincial, national qu'international.

Dans cette optique l’auteur explore les différentes voies qui doivent être tenu pour compte lors de l'analyse d'un projet. Avant de discuter d’« analyse de projet», de « développement d'un projet » ou de « stratégie », examinons ensemble le profil d'un tel entrepreneur :

Cet entrepreneur a-t-il les principaux traits requis pour se lancer en affaires?

 

  • Combien de fois des gens foncent à créer leur propre entreprise, sans avoir d’abord analysé leur propre profil? Plusieurs d'entre eux constateront hélas, trop tard, que se lancer en affaires ne convient pas nécessairement à tous.

 

  • Sait-il ce qu'il faut pourréussir dans sa propre entreprise?

 

Devenir entrepreneur requiert un certain profil entrepreneurial. Nous retrouvons ci-dessous certains traits décrivant l'état d'esprit et l’attitude d'un entrepreneur, notamment :

 

Autodiscipline

L'entrepreneur s'organise et s'enrégimente dans la poursuite d'un projet d'entreprise réussie.

 

Confiance en soi

 L'entrepreneur fait une « prédiction réaliste et ponctuelle » face à un genre particulier de situation. Cette confiance peut lui venir ou pas du résultat d'une accumulation d'expérience. Il s'agit toujours d'une certitude partielle qui s'applique à un domaine particulier et à un moment donné.

Il ne s'agit jamais d'une prédiction de résultat ou de performance ; c'est plutôt une prévision qui touche la façon dont les choses vont se passer.

 

Créatif

De par son ingénuité et son imagination, il a la capacité de créer une œuvre originale. D'une idée, il crée un concept plein d'originalité. Par son imagination, il a la capacité de déjouer la vision de sa concurrence.

 

Force de concentration (Focus)

De par son esprit de diligence inébranlable, il est capable de maintenir la vision de la société sur les rails tout au cours de son exploitation.

 

Passion

Non seulement désire-t-il réussir son projet et son entreprise, mais il a la volonté de faire face contre vents et marées aux obstacles qu'il rencontre pour atteindre les objectifs qui s'était fixés.

 

Persévérance

Force biologique et psychiatrique que possèdent l'entrepreneur pour continuer son projet et ce même lorsqu'il est confronté à des obstacles apparemment insurmontables.

Peu importe les obstacles qu'il rencontre, cela lui procure le stimulus nécessaire à s'adapter aux changements de ses objectifs établis, de ses tâches ou de ses activités. Il pose les gestes nécessaires malgré l'absence ou la cessation d'un stimulus, ce qui a pour résultat, après chaque obstacle rencontré, de le rendre encore plus fort.

Opportuniste

Il perçoit les possibilités avant même qu'elles existent. Il peut profiter d'une tendance à venir ou unir un processus indépendant pour créer un projet d'entreprise unique.

 Solutionner des problèmes (Problem Solver) :

L'entrepreneur a une étrange capacité à trouver des solutions à des problèmes difficiles. L'environnement des affaires d'une entreprise en démarrage présentera de nombreux défis, conflits et problèmes uniques. Il se nourrit de trouver des solutions et il a la capacité de résoudre rapidement chacun de ces problèmes complexes.

Volonté (Drive)

Il possède l'énergie intrinsèque pour atteindre l'objectif qu’il s'est fixé, même dans l'adversité.

Visionnaire

L'entrepreneur est capable de créer et de communiquer une mission facile à comprendre afin de permettre à la nouvelle entreprise de réussir. Ceci est accompli en inspirant d'autres à le rejoindre dans sa nouvelle entreprise.

 Situation familiale

Le futur entrepreneur évalue sa situation familiale. Cela lui permet d’analyser avec un sang-froid sa situation personnelle à savoir si celle-ci lui permet de se lancer dans un tel projet et d’analyser si  un tel projet risque- d'affecter sa vie familiale.

Le goût du risque

Un bon entrepreneur est un bon juge du niveau des risques acceptables. Il recherche constamment un produit ou un service qui répondra à un besoin et ne laissera pas au hasard son projet sans avoir pris soin de bien analyser ce produit ou ce service. Malgré qu'il soit aventurier, il essayera de minimiser son risque en trouvant un plan de rechange dans le cas où une situation inattendue devrait se produire.

Le futur entrepreneur évalue le goût du risque, car peu importe le projet ou le moyen de le réaliser, il y a toujours un risque en affaires.

Travailler de longues heures

Le futur entrepreneur analyse sa capacité et sa volonté à travailler de longues heures.

Travailler sous pression

L'entrepreneur analyse les conditions de travail, c'est-à-dire comment réagit-il dans des conditions de stress vis-à-vis ses banquiers, clients, créanciers et fournisseurs, employés ou lors d’évènements survenus hors de son contrôle.

Santé physique

Le futur entrepreneur examinera sa santé physique pour pouvoir mener à bon port son projet, tel que planifié.

Aptitude à la gestion

La bonne gestion n'est pas donnée à tous. Il ne suffit pas de prétendre être bon gestionnaire, mais la possibilité d'être confronté à des situations où il faudra mettre en pratique les notions de bon gestionnaire que ce soit du point de vue de la planification, l'organisation, la direction, la coordination, la motivation, la communication et le contrôle.

Délégation des pouvoirs

Le futur entrepreneur examine ses aptitudes à déléguer les pouvoirs! Un bon entrepreneur examine sa capacité à déléguer des tâches à d'autres personnes. Lorsqu'il démarre son entreprise, il n’est impossible de tout faire soi-même ou de tout connaître soi-même. Même s'il détient le savoir-faire, il n'aura probablement pas le temps  d’effectuer toutes les tâches. Dans un tel cas, l’entrepreneur devra apprendre à exceller car déléguer les tâches fera partie de sa réussite ou de son échec de l'entrepreneur.

La communication

A chaque jour, l'entrepreneur sera appelé à communiquer avec le bailleur, le banquier, les clients, les employés sans oublier ses fournisseurs, pour n'en nommer que quelques-uns. L'entrepreneur devra améliorer sa capacité de communiquer tout au cours de sa carrière d'entrepreneur.

La négociation

Tout au long du processus d'affaires l'entrepreneur sera aussi appelé à négocier. Ce trait de caractère supplémentaire devra être acquis et maîtriser depuis le début et tout au cours de sa carrière d'entrepreneur.

Manie bien les rejets (Handle Rejection Well)

Subir un rejet n’est pas chose facile mais gérer ce rejet en trouvant des solutions fait partie du profil d'un entrepreneur. Ce dernier fera face à plusieurs obstacles de la part de la famille, amis, collègues, créanciers, collaborateurs, partenaires et associés, etc. Lorsqu'un entrepreneur sort de sa zone confort, il doit maîtriser la situation avec calme. Plusieurs facteurs entreront en ligne de compte, que ce soit de la crainte, manque de confiance en soi, méfiance, ou par l’envie des autres, jalousie, pour ne nommer que ces quelques éléments, il croisera plusieurs personnes qui ne croiront pas en son projet et ne voudront pas qu’un tel projet se concrétise. L’entrepreneur devra résoudre ce problème en ayant confiance en lui et en son entreprise et il devra s'y tenir jusqu'à ce qu'il atteigne son objectif ainsi que le niveau de succès qu'il désire.

Innovateur

Tout au cours de leur vie, la plupart des entrepreneurs n'arrêtent pas de trouver de nouvelles idées qui ne cessent de mijoter dans leur tête. Ils ne limitent pas seulement à leur idée d'origine ou à la phase de démarrage, mais continueront sans cesse d'innover ce qui apportera constamment du sang à leur projet.

Après avoir couvert les traits requis d'un bon entrepreneur, examinons maintenant les autres éléments nécessaires pour lancer des initiatives prometteuses. Ces mesures comprennent repérer, évaluer, sélectionner et exécuter les possibilités de la nouvelle entreprise.

  1. Repérer l'opportunité :

 À cette étape, il s'agit d'identifier l'opportunité d'affaires. L'entrepreneur né sera en mesure de repérer un besoin non satisfait. Souvent, ce besoin peut exister mais il est négligé ou n'est pas offert de la manière à ce que l'acheteur potentiel le requiert. Ce manque sera repéré par l'entrepreneur qui exploitera cette nouvelle opportunité. Il exploitera cette nouvelle niche de manière à ce que le client final le requière. En conséquence, l'entrepreneur explorera une solution potentielle afin d'offrir ce nouveau produit ou service et c’est ainsi que la «possibilité du projet ou du concept est né».

 

  1. Évaluer les possibilités :

Beaucoup d'entrepreneurs tiennent un journal détaillant la myriade de possibilités qu'ils rencontrent quotidiennement. Souvent, ils identifieront les opportunités, mais seront à court de savoir-faire créatif. Dans un tel cas, ils s'entoureront de personnes clés compétentes pour mener à bon port leur projet. De plus, ils évalueront leur chance de succès ainsi que les ressources humaines, matérielles et financières qui leurs seront nécessaires dans l'exécution d'un tel projet.

 

  1. Sélection des chances :

Un des plus grands risques dans le choix de la mauvaise chance est le coût d'opportunité, c'est- à-dire le coût de devoir renoncer à une autre occasion qui pourrait être un franc succès. Les entrepreneurs doivent évaluer leurs possibilités et prendre une décision ferme quant à celui qui a à l’exécuter. Une fois sélectionné, les entrepreneurs ne peuvent se deviner. Pour ce faire il suffit de réduire leur envolée et se diriger vers l'occasion voulue, qui sont tous deux essentiels à la réussite.

 

  1. Après l'exécution des chances :

Exécution ou la capacité de générer le plus de valeur sur l'occasion, nécessite une combinaison unique de créativité, de passion, de persévérance, de concentration, de responsabilité, d’intelligence, de planification et d'énergie. L'entrepreneur a besoin de savoir quelles tâches doivent être accomplies et le principal moteur de voir à ce que ces tâches sont accomplies de manière appropriée et efficace. Avoir un plan d'affaires savamment écrit permettra à l'entrepreneur de voir le contour des actions qui doivent être prises pour assurer le succès.

 

En conclusion, ils peuvent sembler étranges, différents, attrayants, sans intérêt ou carrément choquant, mais ils ont tous des traits communs, c’est qu’ils n’ont pas peur de faire face à une situation ou de réagir carrément à cette situation. Ils ont la confiance en soi, l’initiative, la créativité, l’esprit d’équipe, l’estime de soi, la passion, la réalisation de soi, la volonté et la motivation d’agir, le goût d’apprendre, la curiosité intellectuelle, le goût du dépassement, le goût du travail bien fait.

  • Ils construisent un filet de sécurité : Avant de commencer leur entreprise, ils cumulent un capital minimal pour les aider à traverser les dépenses imprévues ;
  • Ils analysent les résultats ainsi que le flux de trésorerie d’une façon très serré afin de les aider à contrôler leur frais fixes et variables, et ce, dès le début de l’exploitation de leur entreprise ;
  • Ils ne sont pas seulement créateur de leur entreprise, ils sont à la fois impliqué dans les différentes étapes que ce soit au niveau stratégique, de vente et marketing, de l’image de marque, de service à la clientèle, de ressources humaines, de l’approvisionnement, de la gestion des stocks, de l’administrateur pour ne nommer que ceux-là ;
  • Ils sont créateurs, de visionnaire à l’action et la mise en œuvre de leur projet. Ils augmentent leurs chances de succès en évitant les erreurs courantes; ils participent à l’élaboration du plan d’affaires dans tous ces petits détails; et se préparent à créer une entreprise à fort impact.
  • Ils créent des connaissances leur permettant de travailler efficacement en tant qu'entrepreneur dans le secteur créatif, de voir des opportunités qu'ils n'ont peut-être pas vu auparavant en matière de partenariat et de complémentarité, et envisagent des leçons sur la stratégie compétitive et collaborative.

 

En résumé, avant de s’engager dans un projet, il est important de bien s’auto-évaluer et d’évaluer l’ampleur de la tâche que l’on veut accomplir afin que la personne sache si elle est capable de mener le projet à bon essor et à bon terme! Cette auto-évaluation sera la première étape d'une démarche schématique empruntée par un entrepreneur que ce soit en franchise ou en entreprise en propre comme nous le démontre le tableau ci-dessous!

 

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

Fromagerie Victoria inaugure son nouveau restaurant

Fromagerie Victoria a procédé à l’inauguration de son nouveau restaurant situé sur le boulevard Frontenac à Thetford Mines, le mardi 17 juillet

Celui-ci a récemment ouvert ses portes et l’engouement ne s’est pas fait attendre. «Les commentaires positifs sur cette chaîne et les visites à Victoriaville, Warwick et Québec m’ont convaincu de devenir franchisé. Fromagerie Victoria est la version 2.0 des anciens casse-croûte où la nourriture était délicieuse et où il faisait bon passer un moment en famille. C’est exactement le genre d’établissement que j’affectionne, ça représente bien mes valeurs», a mentionné Lee Vincent-Payeur.

La bannière poursuit d’ailleurs sa lancée. Fondée en 1946, l’entreprise compte trois restaurants corporatifs à Victoriaville et à Lévis, ainsi que six franchises ouvertes au public en comptant celle de Thetford Mines. Plusieurs autres devraient émerger à travers le Québec au cours des prochains mois. «Nous avons une douzaine de franchises qui sont vendues. Nous sommes très fiers de pouvoir nous associer à des gens comme Lee et sa famille, considérant leur historique dans le milieu des affaires. Ils sont impliqués dans la communauté et c’est important pour nous», a mentionné le président de Fromagerie Victoria, Marc-André Gosselin.

Le restaurant de Thetford Mines compte pas moins de 36 employés. Des investissements de près de 900 000 $ pour acquérir la franchise ont été nécessaires. Le commerce occupe 5000 pieds carrés du bâtiment dont les coûts de construction et l’aménagement du stationnement se chiffrent à environ 1,5 million $.

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

Le top 10 des programmes pour les entreprises

 Difficile de s’y retrouver parmi tous les programmes offerts aux entreprises. Voici donc une sélection de 10 d’entre eux proposés par des organismes soutenus par des fonds publics ou parapublics pouvant s’avérer très utiles aux PME, et ce, à divers stades de leur développement.

Au Québec, il existe plus de 250 programmes d’aide aux entreprises dispensés par 145 organismes gouvernementaux ou soutenus par des fonds publics, parapublics ou privés, indique Manaf Bouchentouf, directeur de l’Accélérateur de l’Institut d’Entrepreneuriat Banque Nationale à HEC-Montréal. «Il y en a de toutes sortes, que ce soit pour l’aide au démarrage, l’obtention de financement, l’accompagnement, le coaching, la recherche de talents… Les possibilités sont multiples», souligne le directeur. Pour s’y retrouver dans ce vaste choix, M. Bouchentouf nous propose sa sélection de 10 programmes. Les trois premiers sont particulièrement orientés vers les entreprises technologiques, les suivants sont plus d’ordre plus général.

 

1.Programme d’encouragements fiscaux pour recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE)

Lorsqu’elle produit sa déclaration d’impôt à l’Agence de revenu du Canada, une entreprise peut se prévaloir du programme d’encouragements fiscaux pour RS&DE. Pour être admissible, la recherche doit être réalisée au Canada et répondre à plusieurs critères. À ne pas confondre avec l’étude de marché qui ne répond pas à la définition de recherche scientifique et développement expérimental.

Chez Revenu Québec, on peut demander un crédit d’impôt relatif aux salaires en recherche scientifique et développement expérimental lorsque celle-ci est effectuée au Québec.

Pour en savoir plus, consultez l'article complet sur le site de Banque Nationale.

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

Franchisez votre entreprise grâce au séminaire du CQF

 

Vous rêvez de propulser votre entreprise vers d'autres cieux. Pourquoi ne pas considérer le modèle d'affaires de la franchise.

Le CQF est heureux de vous convier au séminaire "Franchiser votre entreprise" présenté par l’Association canadienne de la franchise (ACF)!  Cette journée, qui se déroulera à Montréal,  a été conçu spécifiquement pour les entrepreneurs qui cherchent à découvrir le potentiel du  franchisage et comment l'appliquer à leur contexte.

Co-produit par le Conseil québécois de la franchise, ce séminaire vous permettra de venir à la rencontre d'une équipe d’experts dans le domaine de la franchise. Au rendez-vous,  vous viendrez à la rencontre de consultants en franchisage, des conseillers juridiques et financiers qui se spécialisent en franchise et un franchiseur expérimenté. Ils sont tous fin prêt à vous guider sur le chemin de la franchise. Vous sortirez de cette formation enthousiaste et prêt à démarrer un projet de franchisage.  La grande valeur du modèle de la franchise ne vous sera jamais si clairement démontrée!

Ce séminaire sera donné en français

Lundi 17 septembre 2018

de 9h à 15h45

Lieu: 800, rue du Square Victoria, suite 3700, Montréal (Fasken)

Cliquez pour vous inscrire

L'inscription comprend :

  • Déjeuner et dîner style continental
  • Trousse de ressources "Franchiser votre entreprise"
  • Passes complémentaires au Salon Franchise Canada (Montréal)

Impossible de participer à un séminaire en personne?

N'ayez crainte! Vous pouvez accéder aux vidéos de formation web  "Franchiser votre entreprise" en cliquant ici .  Apprenez comment faire croître votre entreprise grâce au web au moment et dans l'environnement de votre choix.

Pour obtenir le programme de la journée, cliquez ici

Pour obtenir le formulaire d'inscription, cliquez ici.

 

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …

Thaïzone poursuit sa croissance avec l’ouverture d’une 43ième succursale!

Thaïzone poursuit sa croissance avec l’ouverture d’une 43ième succursale! En plus du concept Thaïzone déjà apprécié de nos clients, notre nouvelle succursale de La Prairie offre un design renouvelé pour optimiser les opérations, réduire la quantité de personnel requis, améliorer l’efficacité et augmenter la rentabilité. Le nouvel aménagement des cuisines est moins couteux et nécessite moins d’équipement. La nouvelle succursale de Laprairie est située au 985 boulevard des Prés-Verts suite 120. Félicitation à notre franchisé et bon succès à toute l’équipe !

 

Autres nouvelles

  LE PLUS GRAND SPORTS EXPERTS OUVRE AU QUARTIER DIX30 Le nouveau Sports Experts-Atmosphère Quartier DIX30 renouvelle l’expérience de magasinage. Unique au Canada, ce concept d’avant-garde mise sur la …

Femmes en toute Franchise a tenu le 21 novembre dernier sa troisième activité au Énergie Cardio pour elle situé à Longueuil sur la thématique du …

HAMILTON (18 novembre 2019)— Driven Brands ™, le groupe de marques du marché de l’après-vente de l’automobile le plus important en Amérique du Nord, a …